...Nous ne sommes pas là pour plaire aux gens. Juste les aider et les défendre...La politique de régression sociale du gouvernement : vous êtes tous concernés...Il n'y a pas d'arrangements..Rejoignez-nous...Défendez vos droits, adhérez à la CGT...Une seule attitude, la ligne dure !...Nous sommes là pour vous informer, vous guider et vous aider...

16/11/2016

N O N




Tous les ministères ne sont pas traités de façon égale. Alors que les dépenses militaires s'envolent, que le patronat profite de subventions versées à fond perdu, il se trouve des administrations dont les budgets se réduisent comme peau de chagrin.

Dans le peloton de tête des laissés pour compte du social-libéralisme, la Santé est en passe de monter sur la plus haute marche du podium. 22000 suppressions de postes prévues !

Ici, à APT, la maternité en paye le prix fort. Elle est condamnée à la fermeture !


"Le danger est grand pour les mères comme pour leurs enfants"

Le risque sanitaire dû à l'enclavement de notre ville et des bourg avoisinants ne peut pas être ignoré. APT et ses alentours sont un pays de montagne, où la circulation reste difficile, où l'éloignement avec les grands centre hospitaliers ne peut garantir une sécurité maximale pour la population. 
La proximité, d'une structure adaptée, comme la maternité apporte à la population la sérénité et le confort qu'elle est en droit de recevoir.

"Des emplois qui disparaissent"

Avec la fermeture de ce service public, ce sont des emplois qui vont disparaitre. Notre bassin d'emploi, déjà impacté par un fort taux de chômage, aura, une fois de plus, le triste privilège de rétrécir.


"Un bilan carbone désastreux"

 Fermer la maternité, va alourdir le bilan carbone. Ce seront des déplacements sanitaires et des visites de famille par la route. Sans compter le risque latent de la circulation routière, le transport n'étant pas une science précise.





La CGT condamne la désertification programmée des départements et des régions, la mort des services public, sur l'autel du profit et du diktat de Bruxelles. La CGT est solidaire avec toutes celles et ceux qui refusent cette décision dénuée de bon sens et contraire au bon usage de la République.

NON A LA FERMETURE DE LA MATERNITÉ





André Le Gall