...Nous ne sommes pas là pour plaire aux gens. Juste les aider et les défendre...La politique de régression sociale du gouvernement : vous êtes tous concernés...Il n'y a pas d'arrangement..Rejoignez-nous...Défendez vos droits, adhérez à la CGT...Une seule attitude, la ligne dure !...Nous sommes là pour vous informer, vous guider et vous aider...

24/06/2016

Les Britanniques quittent l'UE pas le capitalisme





Ci-dessous un excellent article tiré du blog de Roger Colombier que vous pouvez atteindre ici.

*****

Il n'empêche, avec plus de 72% de participation au référendum, 51,9% de Britanniques ont dit vouloir quitter l'Union européenne.

Bien sûr, la City de Londres, première place financière européenne et avant-poste de la politique financière des USA, reste debout. Tout comme les paradis fiscaux de par le monde, sous la couronne d'Elisabeth d'Angleterre.

Mais lorsque le ban et l'arrière ban, soutiens à tout prix de l'UE, dans une propagande effrénée pour le maintien de la GB dans le carcan européen, en prennent un petit coup sur la caboche, ça me va. Parce quand Le Figaro, canal historique du capital en France, s'inquiète ainsi: "Le risque est grand, en effet, que d'autres pays ne s'engouffrent dans la brèche ouverte par le Royaume-Uni, soit en organisant à leur tour un référendum, soit en usant de chantage, en brandissant cette menace si Bruxelles ne cédait pas à leurs exigences", ce ne sont pas certes encore des lendemains qui chantent, mais cela me fait plaisir.

Merde, Roger, vont dire certains dans mon dos, tu parles comme l'extrême droite au sujet de l'UE. Depuis quand camarades doit-on dire l'inverse de l'extrême droite pour être dans le bon camp et oublier carrément ce que déclarait la CGT lorsque les socialistes au gouvernement font voter l'adhésion de la France dans une Communauté économique européenne, l'ancêtre de l'UE, le 23 janvier 1957: Elle s'élevait contre"la libre circulation des marchandises, le déchaînement de la concurrence fondée sur l'infériorité des salaires et de la législation sociale, l'harmonisation par le bas des conditions des travailleurs". Elle rajoutait que ce système politique européen entraînera "la libre circulation des capitaux, le danger de l'évasion des capitaux et même le remplacement de la monnaie nationale par une monnaie unique". Et la CGT concluait que le Marché commun signifie "le danger d'une spécialisation, d'une désindustrialisation portant sur des industries ou des régions entières et la subordination de l'économie nationale à des cartels internationaux." Cette analyse est-elle dépassée aujourd'hui et doit-on la mettre sur le compte de l'extrême droite, elle qui a fait sa fortune sur les gouvernements de droite et de gôche en France et sur l'héritage d'un grand industriel cimentier envers le père de sa fille ?

Et est aussi d'extrême droite le PC de Grande-Bretagne? Extraits de son intervention:

"Les communistes britanniques doivent rejeter la vision erronée et défaitiste suivant laquelle l’appartenance à l’UE constituerait une quelconque protection contre l’érosion des droits des travailleurs et des syndicats. L’UE n’a jamais levé le petit doigt pour protéger les travailleurs contre les lois antisyndicales, parce que sa priorité de l’UE est de favoriser le monde des affaires, l’austérité et les privatisations sur tout le continent.

Quel que soit le résultat du référendum à venir, les travailleurs et leurs syndicats, qu’ils soient de Grande-Bretagne ou des autres pays, devront continuer à compter sur leurs seules forces et leur solidarité.

D’ici là, le Parti communiste place tous ses efforts dans le « Lexit » - la campagne de gauche pour la sortie de l’UE [Left-Exit] - avec tous les socialistes et les syndicalistes qui comprennent la nécessité de s’unir dans un mouvement de gauche, anti-impérialiste opposé à l’UE." La totalité de l'article en lien sur El diablo.

Et est également d'extrême droite la Fédération syndicale des Transports britanniques? En lien.

Les citoyens français avaient dit non en 2005 à l'UE capitaliste défendue par le PS et la droite. Etaient-ils devenus des extrémistes fidèles aux idées nauséabondes du parti dirigé par la famille Le Pen?

 A demeurer arc-bouté pour un europe sociale qui se fera à la saint Glinglin et encore, ceux qui se disent forces démocratiques de changement, en n'engageant pas le débat contre le capitalisme et ses outils d'exploitation, l'aissent la voie libre au pire.

Pour ma part, je fais toujours mien ceci. Et vous?