...Nous ne sommes pas là pour plaire aux gens. Juste les aider et les défendre...La politique de régression sociale du gouvernement : vous êtes tous concernés...Il n'y a pas d'arrangement..Rejoignez-nous...Défendez vos droits, adhérez à la CGT...Une seule attitude, la ligne dure !...Nous sommes là pour vous informer, vous guider et vous aider...

09/03/2016

Nous l'avons dit



Nous l'avons dit aujourd'hui au cours de la manifestation :


Pour toutes les personnes que nous représentons et celles que nous représenterons, pour celles que nous défendons et celles que nous défendrons, pour l'ensemble des travailleurs, pour la jeunesse et pour les retraités il ne peut y avoir de régression sociale.

Telle est la position de la CGT

La loi EL KHOMRI vise à servir les intérêts du patronat et de la finance. Elle ne représente en rien la solution à la crise économique que nous traversons.

Les causes sont plutôt la poursuite de la politique d'austérité, le dumping social européen, les délocalisations, l'ingérence de la finance dans les services de l'état, la dérégulation des secteurs d'activité.

Ce n'est pas en détricotant le code du travail que l'emploi reviendra.
Ce n'est pas en faisant travailler les enfants que le pouvoir d'achat augmentera.
Ce n'est pas en supprimant les 35 heures que le chômage baissera. 
Ce n'est pas en facilitant le licenciement qu'il y aura plus de travail.

Cette loi est conçue pour briser les obstacles à la pensée libérale. Le marché doit être libre de faire ce qu'il veut, sans entraves, ce qui veut dire pas de syndicat, des esclaves kleenex, un nouveau code du travail avec seulement deux articles, 1 : tu travailles, 2 : tu te tais. La liberté totale pour les patrons, la précarité pour les travailleurs!

A la CGT, nous ne pouvons nous résigner à subir de telles infamies. Nous n'accepterons jamais de telles propositions antisociales. Des propositions venant d'un gouvernement dit de gauche. Que sera t'il proposé au monde du travail si la droite ou son extrême passe en 2017 ?

Aujourd'hui nous exigeons le retrait de ce projet de loi.
Il ne peut y avoir de concession à l'obscurantisme social !

Avec les ennemis du peuple il n'y a pas d'arrangement !